Tannés de la pénurie de logement? Voici le point de vue d’un propriétaire.

Empty purse in his hands
Vous vous demandez pourquoi il y a une pénurie de logements qui sévit depuis si longtemps au Québec et qui s’aggrave en Abitibi-Témiscamingue? Il y a plusieurs facteurs, mais de mon point de vue, celui-ci est probablement le plus important:

Investir en immobilier pour avoir des locataires n’est pas intéressant au Québec.

Pourquoi? La raison est simple, ce n’est pas parce qu’il n’y a pas de potentiel, c’est parce que le risque est tout simplement trop élevé et même si ça peut être rentable, c’est beaucoup de travail pour ce que ça rapporte. Il y a une crise du logement parce qu’il y a trop de population pour l’immobilier disponible. Et pourquoi on ne fait plus construire de duplex, triplex ou 4 logis? Parce qu’on préfère se construire une maison selon nos besoins et ne pas risquer de faire faillite à cause d’un locataire qui ne paie pas et qui saccage notre loyer.

Je ris aux éclats quand je vois l’attention médiatique que l’on donne aux organismes comme le FRAPRU et du RCLALQ. Ils se plaignent tous de la crise du logement et selon eux, le vrai fléau c’est le prix des loyers. Si le prix des loyers était si avantageux pour les propriétaires, laissez-moi vous dire que les investisseurs se fendraient en 4 pour développer des 2-3 ou 4 logis. Si c’est la crise du logement qui vous fait aussi peur, cessez de prendre uniquement le côté des locataires (je suis conscient qu’il y a de mauvais locateurs comme il y de mauvais locataires), et regardez la réalité des propriétaires.

Une personne qui ne paie pas son loyer au Québec peut FACILEMENT squatter le logement pendant 7 à 8 mois et si cette personne est sur l’aide sociale, le propriétaire perd tout simplement son argent et ne le reverra sans doute jamais et ça c’est sans compter les planchers à remplacer à cause de l’urine de chat, les fenêtres cassées, les tuyaux bouchés, les trous dans les murs, les portes d’armoires de cuisine arrachées, les meubles abîmés, les frais d’avocats, les frais d’huissiers, la taxe d’eau, l’électricité, les taxes municipales, les taxes scolaires, l’entretien de l’immeuble, le service de nettoyage professionnel parce que les locataires attendent 2 jours avant d’appeler le propriétaire après avoir eu un dégât d’eau et ne pas avoir eu l’intelligence de ramasser l’eau par terre et, etc. Voulez-vous savoir combien tout ça coute à un propriétaire? J’arrive à 20 000$ de moins pour un loyer qui est censé me rapporter 760$ par mois.

Et après vous osez nous dire “Ne discriminez pas les gens sur l’aide sociale”. Lorsque j’aurai une garantie de paiement, lorsque j’aurai des moyens pour expulser des locataires en défaut de paiement, lorsque j’aurai une garantie que mon logement me reviendra dans l’état dans lequel je l’ai loué au départ, je vais considérer tous les locataires potentiels comme égaux. D’ici là, enquête de crédit, référence d’emploi, référence de logement, chèques postdatés sont de mises. Vous pensez que les propriétaires se permettent de discriminer simplement parce qu’il n’y a pas de logement? Personnellement, j’aime mieux avoir un logement vide que de le prêter à quelqu’un qui va le détruire et refuser le paiement.
Savez-vous quoi? J’ai emménagé dans le côté du duplex que je viens d’évincer les locataires et fort heureusement pour moi, j’ai une bonne locataire de l’autre côté qui a enduré pendant presque 1 an le bruit incessant et effrayant fait par les autres locataires  en plus d’être tout ce qu’une personne normale veut comme voisin et c’est pourquoi je peux dormir sur mes deux oreilles, mais je peux vous affirmer que si elle quitte éventuellement le logement pour s’acheter une maison ou pour un autre logement, je ne relouerai pas. Encore 1 logement locatif de moins à Rouyn-Noranda en Abitibi-Témiscamingue.
Plus jamais je ne prendrai la chance d’avoir de mauvais locataires.

Rhétorique d’un gars de la construction , contestation étudiante / grève construction

Voici un autre post sur facebook par rapport à la grève étudiante :

Ça commence à être drôle, même les étudiant(es) sont prit dans les histoires de grèves à la con ! Pas grave y vont soit juste perdre une belle session ou bien y’auront pas leurs pénible suplice de 3 mois de vacances, j’suis presque atteint, PRESQUE. Arrete de voter pour la grève ça va changer rien vous perdez juste votre temps. Nous dans construction on a fait quoi 1-2 même pas 3 jours de grève et on a vu que ça allait rien changer à desicion parce que quand le gouvernement a une idée en tête s’est pas vous qui allez les faire changer. Merci bonsoir si y’a dequoi y’a moi et ont peut sortir les AUTOMATIQUEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE !

 

Ce qui est drôle : C’est que les travailleurs en construction sont sur le chômage 3 à 6 mois par année, que cette personne est en grève même si elle affirme que ça ne va rien changer. Le paradoxe humain… Comme il est facile de juger quand nous ne sommes pas affecté directement par une cause 🙂

Quand on applique a rhétorique à la construction: Reprenons les mots.

Voici un copier-coller d’un facebook post que j’ai pris sur le wall d’une personne pour qui j’ai beaucoup de respect, mais que je juge qui a manqué fortement de jugement dans ses propos pendant la crise étudiante: Fait intéressant, cette personne est en grève de la construction en ce moment même.

“À gang de 5cents qui block les rues et les autoroutes,

Vous chialez d’un augmentation de 500$/année pour les frais de scolarités, mais vous vous rendez juste pas compte à quel point au Etat-Unis vous pleuriez vos vies à payé les etudes, vous etes chanceux d’avoir un systeme en place pour vous à frais modique. Deuxiemement, 500$ on va faire un calcule vraiment rapide. La plupart de vous avez un cellulaire et je comprend moi aussi j’en ai un. Mais on s’entend que plus que la moitié d’entendre vous votre cellulaire vous coutes 70-75-80$/mois deja la si vous coupiez sur internet et all that crap meton +/- 20$ par moi ça donne +/-240$ deja on est rendu à la moitié du 500$ s’est quand même bien. La plupart aussi avez un auto, mais ça on touchera pas à ça parce que moi aussi s’est comme indispensable. Mais si on fait un autre calcule encore plus simple, encore une fois la plupart d’entendre vous les vendredis soir et samedis soir et encore pire des fois les jeudis vous hang out dans les clubs et vous depensez de l’argent ok peut-etre pas 100$ tout les fin de semaine, mais meton sur 52semaines vous sortez un petit chiffre meton 30 fois sur un posibilité de 104 fois si on fait 52 semaines x2 en comptant le vendredi et samedi. Et si on prend en considération que ca vous comptes fuck all meton on met 30$ ben ça fait un grand total de.. 900$ serieux s’est des prix et des exemple de mongole peut-etre, mais tabarnak vous faites chier le Quebec au grand complet en bloquant les rues, what the fuck tabarnak je me leve à 4h du matin pour aller travaillé et je fini à 2h quand j’fini j’ai pas envie qu’un gang de moron block des rues ou des autoroutes parce que moi j’ai ma journée dans le &$%?%$ solide et vous pompez le restant d’energie qui me reste et vous m’empchez d’aller relaxer. Serieux, 500$ dans un année s’est genre rien TOUT ça pour 500$ you have to be nut allllll kind sur un moyen temps oh wait et plus que la moitié de vous autrez ma gang de moron s’est vaut parents qui paye vos etudes peut-etre pas l’université, mais le cegep surement so come on et au pire 500$ divise le par 365 jours ça donne +/- 1.35$ vous riez de moi carrément au pire allez manifesté ailleurs que dans les rues est devant le parlement à Quebec je m’en fou raide, mais sacrament calissez nous patience.”

Voici, dans un copiez-ajuster-coller, ce que l’on pourrait appliquer aux gars de la contrusction:

Encore une fois je le répète parce qu’il y a plusieurs personnes qui se sentent brimé avec ce genre de billet: le but de cet article de blogue est de faire réaliser aux gens que les arguments pendant la contestation étudiante était non seulement faible (pour ne pas dire complètement ridicule/stupide), mais elle rendait les gens amers et fâché. Je ne suis pas contre la grève de la construction , du tout.

À gang de 5 cents qui block les rues et les autoroutes,

Vous chialez pour une augmentation de salaire de 3,4% par année, mais vous vous rendez pas compte à quel point vous êtes payé pour les études et la facilité de remplacement que vous êtes. Si vous seriez dans le domaine de la construction un peu partout sur la planète vous seriez beaucoup moins payé si votre milieu ne serait over-syndiqué. Si je suis votre logique et que je fais un calcul rapide, vous me dite que vous gagnez en moyenne 35 000$ par année, donc 3,4% par année environ 1200$ par année. Mais on va s’entendre que plus de la moitié d’entre vous avez des véhicules qui coutent beaucoup plus cher que ce que vous avez de besoin, des cellulaires à 50 – 60 – 70 – 100$ par mois, si vous coupiez sur l’internet, ou si vous achetiez un véhicule qui consomme moins d’essence, vous n’auriez pas besoin de prendre plus d’argent dans les poches des contribuables. Vos sorties à 100$ par soir dans les bars, on peut canceller ça aussi non? Bref, vous faites chier le Québec au grand complet en bloquant les rues, what the fuck tabarnak je me leve à 4h00 du matin pour aller travailler et je fini à 2h00 quand j’fini j’ai pas envie qu’une gang de moron block des rues ou des autoroutes parce que moi j’ai ma journée dans le casque solide et vous pompez le restant d’énergie qui me reste et vous m’empêcher d’aller relaxer. Sérieux 3,4% c’est RIEN DU TOUT. Votre grève vous a déjà vouté plus cher que ça. Sacrament calissez nous patience!

On applique la rhétorique : La grève de la construction

Striker

Pendant le conflit étudiant, ce qui me décourageait le plus ce n’était pas que la population était divisée sur le sujet, mais bien la rhétorique utilisée par le camp “Pour la hausse des frais de scolarité”. Je suis bien d’accord avec le principe fondamental que tout le monde à droit à son opinion, mais si tu ne peux pas défendre ton opinion, garde le pour toi.

Nous voilà dans un autre conflit très différent , mais très semblable à la fois: les travailleurs en construction rentrent en grève. Je ne débattrai pas ici du bien-fondé ou pas de cette grève, ni du syndicalisme derrière tout ça, mais je vais tout simplement reprendre les arguments contre la grève étudiante et les appliquer de façon aussi stupide et incohérente que dans le contexte étudiant.

Argument #1) Les étudiants sont des fils de riches qui ont tout, tout cuit dans le bec. J’en ai vu 4 assis sur une terrasse d’Outremont en train de boire de la sangria.

Argument #1 version construction ) Les travailleurs en constructions se plaignent pour rien. Ils font des meilleurs salaires que la majorité de la population, en plus ça ne travaille pas fort fort dans ce domaine-là… Flagman… tourner une pancarte pis dire: “ok go” dans un walki-talki pour 30$ de l’heure… C’est 3 ou 4 autour de la pelle en train de jaser pis de fumer des cigarettes pis ça veut encore plus?

Argument #2) C’est mes impôts qui paient tes études! Fais ta part!

Argument #2 version construction)  C’est mes impôts qui te donnent ta paie! Il n’y a rien de magique dans la vie, on n’est pas déjà assez imposé de même? Pis en plus vous voulez une augmentation de salaire?

Argument #3) Les études coûtent moins cher au Québec que partout ailleurs au Canada!

Argument #3 version construction) Les travailleurs en construction au Québec sont les mieux payés! Si t’es pas content, va donc travailler en Grèce ou en Ontario, tu vas te contenter de ton salaire québécois.

Argument #4) Vous créez des bouchons de circulation avec votre grève, ce n’est pas comme ça que vous allez avoir l’opinion publique de votre bord! Si vous voulez l’opinion publique de votre côté, ne bloquez pas le pont ; réparez-le!

Argument #4 version construction) Avec votre grève, vous allez ralentir le trafic pour toute l’année à cause de l’état des routes. Avec autant de nids de poules à Montréal, va falloir rouler 20km/h cet hiver. Si vous voulez l’opinion publique de votre bord, ne faites pas la grève, allez réparer les nids de poules !

Argument #5) Combien vous paient les syndicats pour votre grève étudiante?

Argument #5 version construction) Est-ce que c’est vraiment les travailleurs qui veulent une grève ou c’est les syndicats qui vous y forcent ?

Argument #6) Les étudiants veulent juste pas aller à l’école.

Argument #6 version construction) Pas assez de 6 mois par année sur le chômage? Vous voulez encore des vacances?

Aucun de ces arguments n’est valide. C’est un exercice pour montrer aux gens concernés à quel point avoir un point de vue différent et le défendre de façon aussi idiote peut susciter de l’amertume envers la personne qui émet ces commentaires. Loin de moi l’envie de moraliser ceux qui étaient pour la hausse des frais de scolarité, mais ce sont véritablement des arguments qui sont sorties de la bouche de la plupart des gens qui étaient “Pro-hausse”. Savez-vous pourquoi vous avez été si convaincu que cette hausse était nécessaire et incontournable? Parce que le pouvoir des médias est beaucoup plus fort sur vous que vous ne le pensez. Les médias vous ont mis dans un état émotionnel qui vous a fait adhérer à cette position; nous appelons ça de la démagogie.

Modèle : Reçu pour locataire

Voici un exemple de reçu. La première version est un locataire qui est à date dans ces paiements et le deuxième est un retard.

————————————————————————————————————————————————

Reçu pour paiement du loyer (Novembre 2012) #213-001

Stéphanie Brunet
213 Av. Frontenac
J9X 1K3

Montant dû : 775.00$

Montant versé : 775.00$

Intérêts et frais connexes (retard) : 0.00$

Solde à payer : 0.00$

Date du paiement : 1er Novembre 2012

Jacques le propriétaire

Signature à la main

92 Av. du Lac
Rouyn-Noranda,QC
J9X 4N4

Tél : 819 – 290 – 6666

————————————————————————————————————————–

État de compte pour paiement du loyer (Décembre 2012) #215-003

Rachel Fleury
215 Av. Chomeday
J9X 1K5

Montant dû : 1 605.00$

Montant versé : 760.00$

Intérêts et frais connexes (retard) :

–         25.00$ (Chèque rebondi pour loyer novembre 2012)

–         70.00$ (Signification de la demande à la régie pour retard de plus de 21 jours)

–         10.00$ (Envoie de la mise en demeure par courrier recommandé).

Solde à payer : 845.00$ (Présentement en demande à la régie du logement).
Date d’audience : 14 janvier 2013 à 9h00 au 255 avenue principale à Rouyn-Noranda.

Date du paiement : 4 Décembre 2012 (INCOMPLET)

Bob Le prorpio

 Signature à la main

98 Av. du Lac
Rouyn-Noranda,QC
J9X 1B4
Tél : 819 – 290 – 3665

Modèle : La mise en demeure (Paiement du loyer) (Envoyer par courrier recommandé)

Prénom et nom de votre locataire

# rue exemple
Ville, Québec
j9x 1n1

Ville, le (date d’envoi)

Objet : mise en demeure de paiement du loyer
Lettre recommandée avec accusé de réception

Sous toutes réserves.

Madame, Monsieur,

Vous occupez actuellement un logement que je vous loue au # rue exemple, à Nom de la ville.

Vous êtes actuellement en défaut de paiement selon les conditions fixées sur votre bail. Comme l’article 1855 du code civil du Québec le stipule, vous êtes dans l’obligation de payer votre loyer à la date convenue sur votre bail et ce, à date régulière.

Je vous mets donc en demeure d’honorer votre engagement dans les 10 jours suivants la réception de la présente lettre sans quoi nous devrons entamer les recours judiciaires mis à notre disposition et charger les frais additionnels conséquents au retard de paiement (Intérêts, frais d’ouvertures de dossier à la régie du logement, autres frais connexes).
Si tous les frais sont acquittés avant ce délai, veuillez tout de même considérer ce paiement en retard et cela nous cause sérieux préjudices. Si la situation devait se répéter,  nous entamerons conséquemment les processus judiciaire pour retards fréquents sans deuxième préavis.

Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, mes salutations distinguées.

Votre nom

Signature à la main

# votre adresse
Ville,QC
J9X 4N4

Le jour où l’hédonisme surpassa la rationnalité

Il ne faut pas se leurrer, en Amérique du Nord, la vie ne tient qu’à un fil et ce fil est ni plus ni moins l’hédonisme individuel et collectif qui plane sur nos modalités sociales. Aucun facteur ne gagne en priorité si le lien avec l’hédonisme est rompu. La capacité réflexive des êtres humains ne cesse de s’avilir dans une société qui se comble dans l’individualisme et la privatisation. Les réseaux sociaux nous facilitent la compréhension et nous introduisent davantage à l’intérieur de la vie des gens (avec ou sans consentement).

887340465_606f279951

La problématique que je tiens à soulever aujourd’hui est que nous vivons consciemment dans une société qui s’abreuve de pulsions de vie matérialistes, mais qui par le fait même, se noie dans les pulsions de mort hédonistes et les défend intensivement, car non seulement nous avons un profond désir envers l’erreur hédoniste, nous avons un immense besoin ( Trou béant émotif ) de consensus social qui nous colle à l’épiderme et nous nous devons de le refléter afin d’améliorer l’image que l’on projette de sois, aux autres. C’est simple, plus nous nous  abandonnons, nous et nos besoins, pour ces pulsions; plus positivement nous sommes perçus par une tranche importante de la société.
Les exemples abondent ( Vitesse au volant, alcool, activités dangereuses, manque de sécurité volontaire, lassitude et paresse intellectuelle).

Actuellement, le phénomène le plus préoccupant face à cette problématique de la société nord-américaine / occidentale est selon moi, la consommation de substance illicite. Devenu un gage d’acceptation dans plusieurs cercles sociaux, cette consommation automatique symbolise bien à quel point notre vie commune et individuelle est affectée par le regard de l’autre sur soi.
Nous pouvons préciser la prémisse en la réduisant uniquement à la consommation de la marijuana.
La consommation de cette substance se répand de plus en plus et on y trouve toute sorte de raisons pour lesquelles il devient acceptable socialement d’inhaler cette fumée dite naturelle. Le fait qu’on la consomme à des fins médicales n’a rien à voir avec la question , bien entendu… Mais, ce n’est pas la valeur positive médicale que les consommateurs “récréatifs” recherchent, c’est la pulsion de mort hédoniste. Selon moi, la consommation de cannabis (et de toute autre fumée) est sans doute la pulsion hédoniste la plus hypocrite de toutes, car elle cache son ultime but et n’avons qu’un sentiment de contrôle factice. Les gens qui la consomment ne sont pas conscients du dommage que cette drogue créer à leur organisme, car l’abondance de plaisir masque et s’appuie/se renforce du fait qu’il n’y a pas d’effet potentiellement mortel à court terme.
On préfère l’acceptation sociale liée à l’hédonisme plutôt qu’à sa propre santé et tous les dommages indirectes que peut créer cette consommation à soi-même et aux proches de l’être. Résumons rapidement : l’individu moyen actuel convoite tellement l’objet (théorie des pulsions de Klein) qu’il en oublie le but et finalement, reçoit les conséquences sans même prendre conscience tellement l’idéologie surpasse la rationalité.

Nous pouvons observer une communauté relativement populeuse de gens qui défendent et se réjouissent de la légalisation du cannabis. La “légalisation” de la marijuana dans l’état de Washington et du Colorado ne fait qu’appuyer mon argumentaire. Lorsque cette nouvelle fût annoncée, plusieurs gens ont crié victoire, mais est-ce que ce débat devrait réellement être une priorité pour la société? Légalisation ou pas, consommation ou pas, est-ce que nous devrions lui accorder autant d’importance? De plus, même si la légalisation s’est faite dans ces deux états, il est à ce jour, illégal de consommer le cannabis étant donné que les lois états-uniennes l’interdisent et prévalent sur la législation d’état. Donc, s’agit-il vraiment d’une légalisation? Permettez-moi d’en douter. Mais bref, la question demeure: est-ce vraiment une priorité pour notre société le légaliser cette autre source hédoniste? Je crois personnellement que oui (Je crois réellement que beaucoup de gens sont rendu si bas). Est-ce un bien fondé / légitime qu’elle le soit, je ne crois pas. En vérité, je crois que nous préférons l’hédonisme, car en suit l’aliénation de l’être humain et par effet relié, il nous est impossible de se préoccuper des facteurs problématiques qui sont réellement importantes dans notre société.
De plus la rhétorique de cette mode est particulièrement pernicieuse, car elle tente de minimiser les effets négatifs en ne chantant que les vertus, vraies ou fausses. Cela est très malhonnête, car c’est avec la santé d’autrui que l’on débat.

Un autre phénomène conjoint est l’affirmation du statut de “drogué” publiquement sur les réseaux sociaux. C’est une autre preuve qui vient appuyer ma brève analyse: beaucoup de gens drogués sont fiers de l’être. Lorsque nous sommes fiers d’un accomplissement ou d’un statut, c’est INÉVITABLEMENT parce qu’on pense accomplir ce que les autres ne peuvent pas faire (ou mieux) et que cela nous gratifie. Le désir profond de la fierté est l’acceptation de sois par l’autre. Il y a bien sur différents types de consommateurs, mais n’empêche que c’est un portrait qui image bien la grande partie des consommateurs de cannabis occidentaux. L’idée de se penser “COOL” est devenue prioritaire dans ce monde ou la rationalité n’est rien de plus qu’un terme que l’on apprend en philo 1(Pour ceux qui se sont rendu à ce niveau d’étude du moins).

Les gens sont généralement incapables de pousser leur réflexion plus loin que le bout de leur nez. Ils défendent à feu et à sang leur point de vue, mais ils oublie, qu’en consommant cette drogue, ils encouragent directement le monde criminel. Lorsque quelqu’un affiche sur les réseaux sociaux qu’il est un consommateur de drogue, il affiche en second plan (que nous préférons ne pas voir tellement nous sommes aliénés par l’hédonisme) qu’ils subventionnent à coup de milliers de dollars, les criminels les plus répugnants de la société tels que les producteurs de drogues dures (GHB / drogue du viol par exemple) ou les cartels de prostitution juvénile, car ce sont tous les mêmes qui obtiennent le profit dans ce monde crasseux.